The Beehive

Un article plus léger cette fois pour vous parler d’une auberge de jeunesse collaborative rencontrée par hasard à Sucre, en Bolivie. Le guide du routard en parlait, nous nous y sommes rendus. La rapide description du lieu nous a donné envie de voir de plus près ce que le guide décrivait comme « collaboratif ».

Screenshot 2015-10-25 à 06.43.29

L’intérêt entrepreneurial de ce lieu est limité. Mais l’initiative a le mérite d’être socialement intéressante. Susi et plusieurs femmes de Sucre ont monté cette auberge et la tiennent. 100% gérée par des femmes, parfois aidées par des backpackers souhaitant être logés contre travail, il s’en dégage un bien-être fou.

Les projets locaux affluent sur les murs de l’enceinte principale. Il y a de tout : les backpackers peuvent y laisser des habits en mauvais état, participer à des activités avec les collectivités locales ou alors ils peuvent simplement faire un don. Il n’y a pas un thème à proprement parler, et les propriétaires du lieu veillent à garder cette hétérogénéité des projets. En parallèle, The Beehive travaille en particulier avec une communauté de la région (Fundacion cultural masis).

Screenshot 2015-10-25 à 06.43.29

Ce que nous avons aimé ici, c’est que les backpackers puissent faire quelque chose d’utile. On ne va pas se mentir, le modèle type du backpacker rencontré en Amérique du Sud est un jeune de 25-30 ans qui a quitté son job ou qui a pris une année de pause pour voyager, et ce généralement à un rythme peu soutenu (ce n’est pas notre cas, on vous rassure). Or lorsque l’on passe plusieurs jours dans une ville, plutôt que d’arpenter chaque point touristique, ce type d’initiative permet de se sentir utile et de concentrer des projets qui valent le coup.

Screenshot 2015-10-25 à 06.44.02

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *