La Residencia

Après vous avoir parlé d’Impact Hub et d’Impaqto Quito, nous devions vous parler de ce troisième modèle d’espace de co-working, et de Greta avec qui nous nous sommes entretenus.

La Residencia est cette fois-ci un espace bien plus simpliste que ce que nous avons rencontré plus tôt. L’idée est simple : vous payez pour pouvoir venir y travailler, et le tour est joué. Mais finalement ce modèle nous permet de remettre les pieds sur Terre 5 minutes, et ce n’est pas plus mal.

Enrobé dans un cadre enfantin (sortie du bâtiment en toboggan autorisée, graffitis, couleurs vives), ce lieu s’avère néanmoins être un endroit où l’on travaille « vraiment ». Pour avoir déjà travaillé dans un incubateur de projets, nous savons que parfois l’efficacité et la créativité prônées sont remplacées par des échappées sur les réseaux sociaux et les activités chronophages au possible. Oui, c’est bien de vouloir changer le monde, d’innover, de rêver, mais oui c’est aussi important de travailler (attention, aucune critique vis à vis des modèles rencontrés jusqu’à présent, on est dans un cadre différent).

Screenshot 2015-10-25 à 08.51.27  Screenshot 2015-10-25 à 06.33.18  Screenshot 2015-10-25 à 06.33.12

Greta est justement là pour ça. Du haut de ses 24 ans, elle a déjà participé à de nombreux projets et son dynamisme est impressionnant. Membre de la Croix rouge, c’est une véritable entrepreneuse, une encyclopédie de tout ce qui se passe dans le coin. C’est d’ailleurs elle qui nous a dirigés vers Kunan et Compadre (articles en parallèle). Elle travaille pour de nombreux projets : la Croix Rouge (on en aprlait plus haut), Minka Peru (agriculture biologique directement livrée aux restaurants), le consulat autrichien (!), un projet de nettoyage urbain à Chan Chan et un projet de mobilisation pour El Niño qui arrivera à la fin de l’année au Pérou (phénomène météorologique qui risque de déstabiliser le pays pour plusieurs semaines/mois).

Screenshot 2015-10-25 à 06.33.50

Nous avons passé plus d’une heure à discuter avec elle. Beaucoup de projets sont ressortis de son discours, mais nous n’avons malheureusement pas pu tout rencontrer en si peu de temps. Nous gardons néanmoins les adresses pour les intéressés !

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *