Fundación creando futuro

Bonjour à tous,

Me voilà pour un premier article ! Je viens de rejoindre Thibault après deux mois à travailler en Équateur, et je vais donc maintenant l’accompagner dans son projet. Les rencontres ont commencé sur les chapeaux de roues, et c’est avec plaisir que je vais pouvoir apporter ma contribution et ma vision à son projet et à ce site.

Coucou c’est moi Pauline !

 Mais de mon côté en Équateur, j’avais déjà fait une rencontre des plus intéressantes : Perrine, étudiante française de l’ESSCA en volontariat pour la fondation “Creando futuro“.

Cette fondation créée il y 10 ans et financée par le ministère de l’inclusion sociale et économique équatorien, compte 20 salariés luttant contre plusieurs problématiques : travail infantile, mendicité, grossesses précoces, alcoolisme, pauvreté, manque d’hygiène, aide aux personnes handicapées et lutte contre leur exclusion sociale etc. Elle est présente dans 5 villes des cantons d’Atacames et de Muisne, de la province d’Esmeraldas, la plus pauvre du pays. (Mais aussi une province magnifique, riche d’une faune et d’une flore exceptionnelle, et après y avoir vécu presque deux mois, je vous la recommande vivement).

Cette fondation mène de nombreux projets sur ces différents sites. Elle soutient par exemple le micro entrepreneuriat avec la création d’une boulangerie dans un quartier très défavorisé d’Atacames et organise des évènements “ Un domingo para mi familia “ où les habitants d’un même quartier se retrouvent. Des jeux, des danses et des ateliers de sensibilisation sont mis en place afin de recréer du lien social au sein de ces communautés. Pour en savoir plus, les Glope Swappers quatre étudiants d’HEC ont réalisé cette vidéo.

Perrine, quant à elle, a travaillé sur un projet passionnant. Elle a aidé l’association COINSPED, qui œuvre en faveur de l’intégration sociale des personnes en situation de handicap, à créer une entreprise pour ses membres. Sa mission est allée de la conception du projet, de l’activité de l’entreprise, au financement en passant par la construction même du local. Dans très peu de temps, ces personnes handicapées pourront donc travailler à la fabrication de linge de maison ; avec l’objectif de décrocher des contrats avec les grands hotels de la région qui souhaitent mettre en place des politiques de RSE, et ils sont nombreux. Il faut dire que la région est très connectée à la nature et œuvre beaucoup pour sa protection, des panneaux sur les routes vous somment même de “cuidar la naturaleza“.

Perrine parle avec enthousiasme d’une fondation dynamique, riche de nombreux projets et idées, dans un secteur ou la corruption est omniprésente. Elle évoque également une réelle liberté d’entreprendre en Equateur et en Amérique du Sud plus généralement.

PS : Si un volontariat en Amérique Latine vous intéresse, l’association française Une option de plus peut vous mettre en relation avec des associations ou entreprise recherchant des volontaires pour différentes missions et durées.

*** ENGLISH VERSION ***

Hello everyone,

Here I am for the first article! I just joined Thibault after two months working in Ecuador, and I’m going to join him in his project. The meetings have already started, and it is with pleasure that I can bring my contribution and my vision for the project and to this website.

On my side in Ecuador, I had already made a most interesting meeting: Perrine, French student at ESSCA, volunteering for the foundation « Creando futuro ».

This foundation, established 10 years ago and funded by the Department of the Ecuadorian social and economic inclusion, has 20 employees struggling against several issues: child labor, begging, teenage pregnancy, alcoholism, poverty, lack of hygiene, assistance to disabled persons and the fight against social exclusion etc. It is present in 5 cities of the cantons of Atacames and Muisne, county of Esmeraldas, the poorest one in the country (but also a great province, rich in fauna and an exceptional flora, and after living there almost two months, I would highly recommend it).

The Foundation conducts numerous projects on these sites. It supports for example micro entrepreneurship through the creation of a bakery in a very deprived area of ​​Atacames and organizes events « Un domingo para mi familia » where residents of a neighborhood meet. Games, dances and awareness workshops are set up to recreate social ties within these communities. For more information, the Glope Swappers, four HEC students have made the video above.

Perrine, meanwhile, worked on an exciting project. She helped the COINSPED association, which works to promote the social integration of people with disabilities, to create a entity to its members. Its mission went from designing the project, the activity of the company, financing through the very construction of the premises. In very little time, the disabled people will be able to work and make linen; with the goal of winning contracts with major hotels in the region who want to implement CSR policies, and there are many of them. It must be considered that the region is very connected to nature and works much for it. Regularly, protection panels on the roads even summon you to « cuidar la naturaleza ».

Perrine spoke enthusiastically of a dynamic foundation, rich in many projects and ideas, in a sector where corruption is rife. She also evoked a real freedom to start a company in Ecuador and South America.

PS: If you are interested in being a volunteer in Latin America, the French association Une option de plus can put you in contact with associations or companies seeking volunteers for various tasks and durations

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *