Ana Sofia – Avaaz

Représenter une ONG, seule sur un continent comme l’Amérique du Sud, c’est possible. C’est même le quotidien d’Ana Sofia, jeune femme mexicaine et trilingue qui a élu domicile à Bogotà et qui travaille pour AVAAZ depuis l’Impact Hub.

Ana Sofia

Pour ceux qui ne connaissent pas AVAAZ, il s’agit une Organisation Non-Gouvernementale réalisant des campagnes en rapport avec les droits de l’Homme, le climat, la corruption politique ou encore la corruption en entreprise. Là où cette organisation se différencie de Green Peace, c’est surtout par ses actions. À titre d’exemple, une marche sera organisée le 29 novembre prochain à Paris au cours du sommet de l’environnement. 2000 marches auront lieu le même jour, et les objectifs prononcés vont de l’ordre du million de participants. En soi, leur mission est de réduire l’écart entre le monde dans lequel nous vivons et le monde que nous souhaitons.

Ana Sofia fait partie d’une équipe de 100 employés à travers le monde et elle est la seule présente en Amérique latine. Cela ne l’empêche pas de jouer un rôle primordial pour l’organisation puisqu’elle fait partie de l’organisation de la marche de Paris. Ces 100 individus évoluent à distance dans 25 pays et par l’intermédiaire de 17 langues différentes. Tout ce réseau se met en émoi lorsque des « crisitunities » sont identifiées. Comprenez ici le mélange entre CRISIS (= crise) et OPPORTUNITIES (= opportunité).

À titre d’exemple, la situation de Puerto Rico est saisissante. La situation du pays est à peu de choses près celle de la Grèce en Europe. 34 hedge funds de Wall Street ont prêté de l’argent à l’État porto ricain. Le hic, c’est qu’ils souhaitent récupérer leur argent à présent, obligeant le pays à adopter une politique d’austérité sans précédents pour rembourser la somme demandée : 100 écoles ont déjà été fermées, et ce chiffre risque de s’aggraver, sans parler des professeurs qui vont se retrouver sans emploi. Voilà le type de causes pour lesquelles AVAAZ lutte.

Screenshot 2015-08-08 à 13.40.41

Bleu: Dépenses scolaires – Jaune: Taux de scolarisation

En termes de financement, l’ONG est totalement indépendante. Elle ne reçoit que des donations de ses membres (5.000$ par donateur au maximum). Et quand on sait qu’il y a 42 millions de membres, cela vous donne une idée du budget dont dispose l’organisation.

Avant son action pour AVAAZ, Ana Sofia a travaillé pour l’ONU au Congo et pour Amnesty International à Londres (avec un focus sur l’Afrique). Et même plus jeune, elle s’était engagée avec les zapatistes au Mexique. Son travail a toujours été lié à son investissement et ses activités, plutôt qu’à ses études. « Des valeurs et des qualités comme la créativité et l’ouverture vers les autres, sont nécessaires. » Nous assure finalement la jeune femme avec un grand sourire déterminé.

> Lien pour la marche mondiale pour le climat (29 novembre): ICI

*** ENGLISH VERSION ***

Representing an NGO, alone, on a continent such as South America, is possible. It’s even Ana Sofia’s daily routine. Ana Sofia is a Mexican, trilingual young woman, who lives in Bogotà and works for Avaaz from the Impact Hub.

For those who do not know Avaaz, it is an NGO producing online campaigns about Human rights, climate, political corruption or even corruption in some companies. Avaaz actions are very different from Greenpeace’s. For instance, a march will be organized in Paris on next November 29th during the Environmental Summit. 2000 marches will take place this exact same day, for about a million participating people targeted. Their mission is to reduce the difference between the world we know and the one we want.

Ana Sofia is part of a team of 100 employees working all around the world and she is the only one around in South America. This does not prevent her from playing a key role considering she is part of the Paris event’s organizing team. These 100 people work remotely from 25 countries and through 17 different languages. All this network is activated when “crisitunities” (crisis + opportunities) are identified.

As an example, Puerto Rico’s situation. The country is more or less to South America what Greece is to Europe. 34 Wall Street Hedge funds have lent money to Puerto Rico, but they now want their money back, and that forces the small country to adopt an unprecedented austerity policy. 100 schools already closed their doors and there will be more and more, without even talking about all the teachers who will loose their jobs. That is the kind of causes Avaaz intends to defend.

In terms of funding, the NGO is totally independent. It only receives donations from its members ($5000 per person maximum). But when you know that the NGO gathers 42 millions of members, it gives an idea of its budget.

Before working for Avaaz, Sofia worked for the United Nations in Confo and for Amnesty International in London (with a focus on Africa). And even younger, she worked with the Mexican Zapatistas. Her job was always more related to her belief and activites than to her studies. “Values and qualities like creativity and open mindedness are required” she said, with a big determined smile.

Link for the world march for climate (November 29th): HERE

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *